Les marchés de poisson en Corée (1ere partie)

Plus frais que ça tu meurs!

Dans un de ses ouvrages de bande dessinée Guy Delisle disait que pour les asiatiques un poisson n’est plus frais lorsqu’il flotte sur le dos. C’est aussi une façon de dire qu’en Asie, les poissons sont considérés frais seulement s’ils sont vivants juste avant d’être consommés.

Cela peut paraître anodin, mais en Corée les gens prennent cela très au sérieux et pour s’en rendre compte, rien de mieux que de se rendre dans un marché à poisson.

A Séoul, le marché  Noryangjin est réputé pour la grande diversité de poissons et fruits de mer qu’il propose et ce malgré le fait qu’il se trouve dans un édifice du genre Blade Runner, et tout particulièrement si c’est la première fois qu’on s’y rend ce n’est pas très accueillant.

Il n’y a qu’à voir le chemin qu’il faut emprunter pour y accéder!

Car Noryangjin est un marché auquel on accède par le haut, lorsque l’on arrive depuis le métro, et ce n’était peut être pas dans l’idée de l’architecte qui avait conçu le bâtiment au départ, mais l’effet est plutôt spectaculaire.

Les vendeurs sont rangés par « zones » en fonction du type d’habitant des mers qui est à la vente. Tout est maintenu en vie dans des compartiments dans lesquels les clients peuvent faire leur choix.

Une des particularités des marchés de poisson en Corée : une fois l’individu choisi, il peut être envoyé directement dans un des restaurants se trouvant dans l’étage au dessus du niveau du marché et une fois là bas il sera préparé pour vous.

Mais pour ce qui concerne le sashimi, en coréen cela se dit : 회, et se prononce hway et lorsqu’on le commande au marché on choisit le poisson vivant dans son aquarium et ensuite…., ben,  vous imaginez bien le reste.

Ce marché vend une quantité inimaginable de choses différentes venant de la mer, ce n’est donc pas étonnant de trouver des marchands spécialisés dans des trucs les plus inattendus.

De mon coté j’ai juste profité du fait que dans ce marché on peut manger un plateau de 12 huîtres pour seulement 5 euros.

Et pour ce qui concerne l’accès à ce marché, c’est très facile car il dispose de son propre arrêt de métro; l’arrêt s’appelle justement Noryangjin sur les lignes 1 ou 9. Pour aller au marché il faut prendre la sortie 1.

Ce marché est ouvert jusqu’à tard mais la plus grande activité se déroule le matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *